Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
@ssociation le Mat Drôme

@ssociation le Mat Drôme

Développement du lien social et agriculture urbaine dans un quartier sensible à Valence

Oasis Urbaines : du vert du vivant dans la grisaille des villes, une série documentaire d'Arte.

Une société verte ?

 

Depuis la fin du XIXe siècle, l’urbanisation s’est réalisée au détriment des espaces verts. Or, les citoyens des villes revendiquent désormais de nouveaux lieux où mieux respirer, apprendre les rudiments du jardinage ou, simplement, entretenir des rapports sociaux plus sereins. Des mini-oasis viennent ainsi égayer le béton : terrains en friche, arrière-cours, impasses, balcons, terrasses et toits d’immeubles… De Detroit à Budapest en passant par Londres, Paris et Leipzig, cette série propose de découvrir diverses initiatives privées et collectives : potagers partagés, réhabilitation d’anciens jardins ouvriers, classes vertes, etc. Une étude tout en finesse de la faune, de la flore et des rapports humains, dans ces poumons verts de plus en plus courus.

Cinq balades dans les jardins urbains qui fleurissent dans les villes occidentales et favorisent le lien social.

 

Oasis Urbaines - Escale à Detroit aux jardins de Georgia Street et autres initiatives

.Ancien fleuron de l’industrie automobile contraint de se déclarer en faillite en 2013, la ville de Detroit a dû, pour améliorer son quotidien, trouver des solutions alternatives. Depuis la fermeture progressive de ses usines, on ne compte plus les bâtiments vides et les terrains laissés à l’abandon. Face à la difficulté de se procurer des denrées alimentaires de qualité, les habitants ont réagi avec ingéniosité : investir ces espaces en friche pour y cultiver fruits et légumes. Il existe aujourd’hui plus de 1 400 fermes urbaines et citoyennes : une nouvelle société, écologique, utopique et durable émerge des ruines. Detroit serait même en passe de devenir la première métropole autosuffisante du pays.

Oasis Urbaines - Escale à Paris au Jardin du Ruisseau

Hauts lieux de tolérance, d’ouverture et de rencontres interculturelles, les jardins du Ruisseau, dans le 18e arrondissement de Paris, ont été aménagés à partir de 1998 sur les quais de la ligne ferroviaire désaffectée de la Petite Ceinture. Dans cet espace vert partagé se retrouvent habitants du quartier et élèves des écoles primaires voisines. Comédien, Denis y accueille des enfants, lesquels s’épanouissent en devenant jardiniers en herbe.

Oasis Urbaines - Escale à Budapest aux jardins Leonardo et Grund3

Le quartier de Józsefváros, l’un des plus anciens de Budapest, a vu pousser au bord du Danube des bâtiments de standing. Mais les habitants historiques du quartier luttent pour continuer à y vivre et participer à son renouveau. Depuis quelques années, certains ont transformé les terrains vagues en jardins communautaires. Comme ailleurs, il s'agit de reconquérir une portion de l’espace urbain et de favoriser la cohésion sociale, tout en expérimentant la démocratie directe. Exemple avec le jardin Leonardo : malgré l’absence d’eau courante, les problèmes de discipline et les complexités légales, les quelque deux cents personnes qui y travaillent ont de grandes ambitions.

Oasis Urbaines - Escale à Londres au jardin Grow Castle

La capitale britannique est soumise à une pression considérable de la part des investisseurs immobiliers avec un mitage des espaces naturels. Aussi certains de ses citoyens s’organisent-ils pour recréer du vert via des unités mobiles de jardinage : caisses et conteneurs sur roues. Mais où les installer ? Richard et Paul ont obtenu de la municipalité le site d’un chantier dans leur quartier d'Elephant and Castle. Ils partagent ce jardin et potager temporaire, baptisé Grow Castle, avec les musiciens Rob et Marie, le danseur de tango Eduardo et la graffeuse Shahina, lesquels adorent non seulement y planter et récolter, mais aussi y festoyer.

Escale à Leipzig et son oasis végétale

Dans l'ex-RDA, Leipzig, autrefois sinistrée après des décennies d’industrie textile et minière, retrouve peu à peu son attrait auprès des Allemands. L’ouest de la ville en particulier voit s’installer en nombre étudiants, artistes et jeunes familles, tandis que les espaces naturels reprennent peu à peu leurs droits. Dans cette capitale historique des jardins ouvriers, le concept trouve une version contemporaine sous la forme de fermes communautaires. L’association Annalinde, fondée en 2011, a ainsi investi une ancienne friche du quartier de Plagwitz pour la transformer en petite oasis végétale au cœur de la ville.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article